Études de cas et scénarios

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

Études de cas

Chaque cas décrit une expérience réelle vécue par une éducatrice ou un éducateur de la petite enfance inscrit(e). Il présente un dilemme professionnel, des points de vue multiples et explore des situations complexes sur le plan déontologique. Les études de cas peuvent être utilisées comme source de réflexion et de dialogue sur l’exercice de la profession d’EPEI dans le cadre du Code de déontologie et normes d’exercice.


Scénarios ​​

Les scénarios sont des aperçus d'expériences vécues par une éducatrice ou un éducateur de la petite enfance inscrit(e) dans le cadre sa pratique professionnelle. Chaque scénario comprend une série de questions destinées à aider les EPEI à réfléchir à la situation.


Études de cas

​​​​CS1_Saras-Confusing-Behaviour-1.png

Étude de cas n° 1: Lecomportement déroutant de Bianca

Une EPEI découvre que Bianca, une employée confirmée qui travaille avec elle dans la salle des enfants d’âge préscolaire, a affiché des opinions haineuses sur les médias sociaux. Ainsi, elle s’interroge sur la façon dont les opinions de Bianca influencent non seulement leur relation professionnelle, mais aussi sa relation avec les autres membres du personnel et, en fin de compte, avec les enfants d’âge préscolaire.
​ ​​​


​​​CS2_Getting-Bumps-and-Taking-Lumps.png

Étude de cas n° 2: Des bosses...et des coups de toutes parts

Jacques, un enfant présentant de multiples difficultés d’ordre cognitif et social, trouve souvent l’animation régnant dans la classe stressante. Alors qu’il joue à l’écart des autres enfants, il s'en prend à un camarade de classe qu'il avait laissé entrer dans son espace de jeu. L'enfant se retrouve avec une bosse au-dessus de l'œil. Quand le père vient chercher l'enfant, il est très en colère et crie sur l’EPEI exigeant de connaître le nom de l'enfant qui a blessé son fils.
​ ​​


​​​Étude de cas n° 3

Étude de cas n° 3: Pas de personnel qualifié

Une EPEI n'est pas d'accord avec sa nouvelle directrice, Pauline, qui a donné la permission à une autre collègue de partir plus tôt. Alors qu’elle doit partir à 15 h ce jour-là, l’EPEI est maintenant obligée de rester jusqu'à ce que l'autre EPEI qualifiée revienne d'une sortie éducative avec des élèves plus âgées. Non seulement le fait d'avoir une EPEI qualifiée sur place en tout temps avec les enfants est une loi, mais c'est aussi une politique du centre. 
​ ​​

​​​CS2_Getting-Bumps-and-Taking-Lumps.png

Étude de cas n° 4: Les petits gâteaux de fêtes de Daniel

Daniel apporte des petits gâteaux pour célébrer son récent anniversaire avec ses camarades d'âge préscolaire. Ils sont distribués pendant l'heure du dîner. Peu après le repas, Mika, qui est allergique aux noix, se plaint d'un mal de ventre. La panique s'installe parmi le personnel, et on découvre qu'ils n'ont pas regardé l'étiquette avant de les distribuer aux enfants.
​ ​​

​​​CS2_Getting-Bumps-and-Taking-Lumps.png

Étude de cas n° 5: La nouvelle recrue

Une nouvelle EPEI commence au centre de garde où elle a été affectée pour son stage étudiant. Alors qu'elle intègre son nouveau poste, elle remarque que la culture du centre est toxique. Les autres membres du personnel lui confient des tâches non désirées, comme changer les couches, préparer les enfants à aller jouer dehors et s'occuper des familles qui, selon le personnel, sont difficiles. La nouvelle EPEI a de la difficulté à s’enthousiasmer pour son travail et remet en question les valeurs qu'elle a apprises à l'école.
​ ​​

​​​CS2_Getting-Bumps-and-Taking-Lumps.png

Étude de cas n° 6: Nouvelles responsabilités, nouveaux défis

Claudia est la nouvelle directrice d’un centre de garde et, au cours de ses premières semaines, elle reçoit de nombreuses plaintes au sujet d'une EPEI en particulier. Tout en apprenant à connaître les différents membres du personnel, Claudia fait quelques recherches dans les dossiers du personnel et découvre que les évaluations de rendement n'ont pas été effectuées depuis plusieurs années. Après avoir enquêté sur deux incidents distincts impliquant la même EPEI, elle décide de lui remettre une lettre de mesure disciplinaire. 
​ ​​

​​​CS2_Getting-Bumps-and-Taking-Lumps.png

Étude de cas n° 7: Valuers d'inclusion et respect de la vie privée 

Une directrice de centre facilite la transition d'un enfant dont la famille est nouvelle dans la région. Elle découvre qu'une membre de son personnel a demandé à la famille de lui fournir son horaire, une information dont le centre n'a pas vraiment besoin. Il s'avère que cette employée fait preuve de discrimination à l'égard des familles qui reçoivent une aide financière. La directrice se demande combien d'autres familles recevant des services de garde subventionnés ont été invitées à fournir des renseignements inutiles et si d'autres membres du personnel partagent le même point de vue.
​ ​​

​​​CS2_Getting-Bumps-and-Taking-Lumps.png​​

Étude de cas n° 8: Jongler avex les différentes fonctions de gestion

Une directrice d'établissement embauche une EPEI pour soutenir un enfant qui vient d'arriver au centre et a besoin d'un membre du personnel dévoué. Lorsque l'enfant s'enfuit après le temps de jeu en plein air, l'EPEI n'aide pas à le localiser, alors que tous les autres membres du personnel interviennent. Pendant que la directrice remplit le rapport d'incident et prend des dispositions pour que le plan soit révisé afin d'assurer la sécurité de l'enfant, elle reçoit un appel téléphonique troublant du père de la nouvelle EPEI, qui est en colère au sujet d'une réunion du personnel qui s'est tenue en retard.
​ ​​

CS2_Getting-Bumps-and-Taking-Lumps.png 

Étude de cas n° 9: Il fut un temps où nous étions amis

Un EPEI retourne dans un centre de garde où il travaillait, mais cette fois en tant que directeur. Il était ami avec l'une des autres EPEI, Joanne, qui s'attend maintenant à un traitement de faveur. Lorsqu’il ne cède pas à Joanne, elle commence à s'énerver quand il essaie d'apporter des changements positifs au centre. Il devient évident qu’il doit régler les problèmes de comportement de Joanne, qui a d'ailleurs effectué un téléphonique à un autre membre du personnel et s'est mise en colère devant certains enfants qui ont pu tout entendre.
​ ​​


​​​​Scénarios​​

CS2_Getting-Bumps-and-Taking-Lumps.png

Communication et Collaboration​​

Barbara, une EPEI, travaille comme suppléante dans divers centres de la ville. Au cours de sa semaine dans un centre où elle aide au sein de deux salles différentes chaque jour, elle constate que son expérience dans le programme d'âge scolaire n'est pas aussi simple que lorsqu'elle était dans la salle des bambins. Elle se sent complètement perdue dans ce programme.
​ ​​


​​​Lien vers le document PDF

Savez-vous vraiment qui sont vos amis?

Jean est EPEI dans une école primaire et travaille auprès d’enfants âgés de 9 à 12 ans. Un après-midi, il trouve un groupe d'enfants blottis autour de l'ordinateur qui gloussent et chuchotent. Jean découvre rapidement qu'ils parcourent ses photos de fête sur Facebook alors que l'un des parents des enfants l'a récemment ajouté comme ami. 
​ ​​


Lien vers le document PDF 

Divergence d'approches éducatives

Amina, une EPEI expérimentée, a récemment commencé à un nouveau poste dans un centre. Elle est affectée à la salle des poupons avec deux collègues qui y travaillent ensemble depuis dix ans. Alors qu'Amina prend ses nouvelles fonctions, elle est déconcertée par certaines des approches adoptées par ses collègues en matière de garde d'enfants.
​ ​​
​​​


Lien vers le document PDF

Que faire de Lisa?

Charles, un directeur de centre expérimenté, reçoit une plainte au sujet d'une EPEI ayant manipulé brusquement un enfant plus tôt dans la journée. L'interaction avait été observée par un parent qui s'était confronté à l'EPEI. Après quelques mots échangés, l’EPEI est partie en larmes.
​ ​​


​​​Lien vers le document PDF

Devoir de faire rapport​​​

Zoe travaille comme EPEI au sein d’un programme de halte-garderie dans un centre de soutien à la famille. Elle entretient d'excellentes relations avec une famille pendant 10 mois puis commence à remarquer un changement chez la mère et l'enfant. Un jour, alors que l'enfant s'habille pour rentrer à la maison pour la journée, elle remarque quelque chose d'alarmant et le signale à sa directrice.
​ ​​


Lien vers le document PDF 

Publications dans les médias sociaux​​

Annie, une EPEI qui travaille dans le même centre depuis trois ans, a récemment mis sur pied un groupe privé de médias sociaux pour collaborer et discuter d'idées de programmes. Comme le groupe prend une tournure négative avec des commentaires grossiers et offensants, il est porté à l'attention de sa directrice.
​ ​​
​​​ ​